Le sevrage tabagique

Sep 03, 12 Le sevrage tabagique

Gérer la dépendance au tabac n’est pas toujours chose aisée. Pour des raisons de santé, il est essentiel de surmonter cette étape en procédant au sevrage tabagique.

Quid d’un sevrage tabagique ?

Le sevrage tabagique est le passage du statut de fumeur à celui de non-fumeur. Cette étape peut s’avérer facile ou pénible en fonction de la volonté et de l’état d’esprit du sujet concerné. Dans un premier temps, il est essentiel de le sensibiliser sur les dangers que présente le tabac. Citons entre autres l’argument selon lequel le tabagisme est considéré comme la première cause de mortalité évitable, faisant plus de 60 000 morts par an en France. En plus, cette personne devra être informée des maladies que peut engendrer une consommation excessive, pour ne citer que le cancer des poumons ou les maladies cardio-vasculaires. Côté pratique, il est conseillé d’effectuer une évaluation régulière de l’ex-fumeur. Il s’agit de tests portant sur la dépendance à la nicotine et aux habitudes tabagiques, sans oublier les analyses et questionnaires relatifs à son alimentation et à son anxiété.

Pour aller plus loin, voici un autre article qui traite du sevrage tabagique, et notamment de son remboursement sur le portail santé de la MAPA.

La rechute

Gérer la rechute est également une étape à ne pas négliger lorsqu’on parle de sevrage tabagique. En effet, le sujet doit apprendre à maîtriser et à contrôler ses besoins en cigarette. Pour ce faire, il est essentiel de savoir gérer les situations inconfortables qui peuvent facilement entraîner la rechute telle que la colère, la prise de poids ou l’anxiété. Afin de diminuer le risque de rechute, l’une des priorités d’un ex-fumeur est d’abandonner progressivement les habitudes de sa vie quotidienne lorsqu’il était encore fumeur. Ces dernières concernent principalement la gestion des moments assimilés au besoin de fumer tels que la prise d’une tasse de café ou la consommation d’alcool. Aujourd’hui il existe différentes méthodes pour arrêter de fumer. La Sécurité Sociale rembourse d’ailleurs certaines consultations et certains produits.

Répondre