Juin 2012 : SNESO lance le Référentiel français de formation par compétences en ostéopathie

Juin 27, 12 Juin 2012 : SNESO lance le Référentiel français de formation par compétences en ostéopathie

« Devenir ostéopathe. Agir avec compétence », tel est l’intitulé de l’ouvrage publié par le Syndicat National de l’Enseignement Supérieur en Ostéopathie ou SNESO. Ce référentiel est désormais considéré comme un outil de travail indispensable à tout pratiquant de l’ostéopathie.

L’ostéopathie en France

Classée en tant que médecine douce ou alternative, l’ostéopathie est une pratique courante qui s’immisce progressivement dans la vie courante des Français. En utilisant des méthodes strictement naturelles, elle permet de déceler les troubles fonctionnels du corps. L’ostéopathie se reconnaît surtout par les manipulations physiques effectuées sur le corps du patient. Actuellement, 6 établissements supérieurs français en ostéopathie sont reconnus pour la qualité de leur formation ; entre autres le Centre International d’Ostéopathie de Saint-Étienne, l’ITO de Toulouse, le COP de Marseille, l’ISOstéo de Lyon, IdHEO à Nantes et l’École Supérieure d’Ostéopathie de Paris.

Objectifs du référentiel

En tant que médecine non conventionnelle, l’ostéopathie avance peu à peu vers sa reconnaissance en tant que médecine légale. Avec l’appui de ce référentiel, le SNESO apporte plus de précisions sur la formation adéquate au métier d’ostéopathe. Cette démarche permet également de rassurer les patients sur la sécurité et l’efficacité des méthodes utilisées en ostéopathie. Par ailleurs, un grand nombre de personnes sont concernées par l’avènement de ce référentiel, à savoir l’enseignant et l’étudiant, l’ostéopathe lui-même, certains professionnels du monde de la santé, les candidats au VAR et les Pouvoirs Publics.

Les dispositions émises par l’ouvrage de référence

Le référentiel en ostéopathie initié par le SNESO est un ouvrage à part entière mettant en lumière les directives et les précisions relatives au domaine de l’ostéopathie. Son contenu est essentiellement basé sur les éléments constitutifs des 6 compétences d’un ostéopathe. Par ailleurs, l’ouvrage permet de déterminer avec exactitude l’évolution des situations professionnelles en fonction de l’une de ces 6 compétences. Enfin, le référentiel favorise le suivi du rythme et de la qualité de la formation octroyée à l’étudiant, et permet ainsi d’élaborer les ressources et contenus utiles à l’apprentissage de l’ostéopathie.

Répondre