Incontinence : des médicaments pour pallier au problème

Fév 18, 16 Incontinence : des médicaments pour pallier au problème

L’incontinence est aujourd’hui un sujet tabou, c’est pourquoi peu de personnes s’y connaissent sur le sujet. En effet, pour beaucoup, ce trouble est synonyme de honte, et nombreuses sont les victimes qui n’osent pas en parler autour d’elles. Mais détrompez-vous ! Il faut en effet savoir qu’il existe plusieurs solutions pour pallier à ce problème, notamment les médicaments. Nous vous expliquons tout ceci aujourd’hui.

Pourquoi choisir les médicaments ?

L’incontinence s’explique par un dysfonctionnement de l’appareil urinaire, résultant par des fuites incessantes et incontrôlables. Et si vous êtes atteint(e) de ce trouble, votre médecin vous prescrira sûrement des médicaments. En effet, ceux-ci agissent aussi bien sur le système nerveux que sur les muscles, et permettent ainsi de réduire la fréquence et le volume des fuites. Sur le long terme, cela résulte le plus souvent par une résolution du problème.

Les médicaments anticholinergiques

L’incontinence peut être causée par différentes choses, de l’affaiblissement du sphincter à une infection du système urinaire. Mais quelque soit la teneur du problème, agir sur le système nerveux permet dans la quasi totalité des cas de résoudre ce trouble.

Les médicaments anticholinergiques sont alors les plus prescrits par les médecins. En effet, en bloquant les récepteurs de la vessie (destinés initialement à réguler le besoin d’uriner), les médicaments anticholinergiques vont empêcher cette dernière de se contracter involontairement, et ainsi faire diminuer les fuites urinaires.

Les autres types de médicaments

Il arrive parfois que le problème soit assez développé, les anticholinergiques n’étant alors pas assez puissants pour réduire les fuites. Dans ce cas, d’autres médicaments peuvent être prescrits, comme des myorelaxants et des anxiolytiques qui relaxent le muscle de la vessie et diminuent le stress, voire des psychotropes ou des antidépresseurs tricycliques dans les cas les plus graves.

Généralement, ces différents médicaments permettront de réduire voire de résoudre totalement le problème. Cependant, sachez qu’il existe d’autres solutions médicales plus radicales. On distingue notamment la rééducation périnéale pour les femmes récemment devenues mères ou ménopausées (en savoir plus), ou la chirurgie. Mais quelque soit le degré de votre trouble, la meilleure façon d’y remédier sera évidemment d’en parler à votre médecin, car seul lui pourra vous proposer des solutions adaptées à votre problème d’incontinence.

Répondre